Qu’est ce qu’un mur porteur

mur-porteurPour être considéré comme une ruine, un édifice doit avoir conservé ses murs porteurs. Voici quelques précisions sur les murs porteurs.

Définition des murs porteurs et utilités

Les murs porteurs garantissent la stabilité de la structure globale d’une construction pour l’achat d’une nouvelle maison révèle le portail de diffusion immobilière immobilier-agence.net. Ceux sont eux qui soutiennent le plancher et les charpentes. Selon les années auxquelles le bâtiment a été édifié, les murs porteurs sont construits en béton ferraillé, briques pleines ou creuses, en parpaings et même en plâtre soutenu par un colombage en bois. En raison de leur rôle, ces murs sont épais, une des conditions pour qu’ils puissent correctement supporter la charge des poutres et des poutrelles. D’ailleurs, leur épaisseur fait obligatoirement 10 cm au minimum. Pour construire le plancher d’une maison, on installe toujours en premier les murs porteurs puis les poteaux d’acier. Le mur porteur possède obligatoirement la même hauteur que celle du mur de fondation en béton situé dans le sous-sol. Le mur de refend désigne le mur porteur placé au centre d’une habitation. Son rôle est d’assurer la répartition du poids des poutrelles entre 2 murs de façades.

Le piège des murs semi-porteurs

Enfin, il y a le mur semi-porteur qui n’est en fait qu’une simple cloison permettant de séparer les pièces. À l’origine le mur semi-porté n’est doté d’aucune des propriétés du mur porteur. Néanmoins, avec le temps, il arrive que les terrains de constructions bougent, qu’elles s’affaissent légèrement. Il en résulte alors qu’un plancher ou une charpente vient trouver un meilleur appui et une stabilité sur une cloison. C’est ainsi qu’une simple cloison devient semi-porteuse. Celle-ci est extrêmement dangereuse dans la mesure où elles ne possèdent aucune des caractéristiques d’un mur porteur alors qu’elles remplissent ses fonctions. En conséquence, il faudra les traiter exactement comme un mur porteur si l’on veut éviter les accidents. Ces cloisons sont généralement reconnaissables par leur épaisseur comprise entre 7cm et 9cm.

Reconnaître des murs porteurs

Une maison en ruine à vendre peut aussi bien être une construction récente qu’ancienne confirme le site pour acheter un terrain Les Clés du Midi. Généralement, dans une construction récente (celle qui a été achevée dans les années 60), et dans le cas d’un édifice de forme cubique comprenant évidemment 4 façades, tous les murs extérieurs sont porteurs. L’intérieur comporte également des murs porteurs destinés à soutenir les hourdis et les poutrelles. Il faut savoir qu’un hourdis classique faisant entre 3 et 4,5 mètres nécessite au minimum deux points d’appui. Hormis cette généralité, le nombre de murs porteurs et leur emplacement dépendent du plan de la maison ainsi que de son architecture. Le sol à l’étage est-il en béton ou en bois ? Les murs s’arrêtent-ils tous à la même hauteur ou en existe-t-il qui s’arrêtent à d’autres niveaux ? Voilà le type de questions à se poser. Enfin, d’un simple regard en haut, il est possible de reconnaître le mur porteur, car celui-ci soutient généralement la poutre maitresse de la charpente et parfois même le plafond. Enfin, dans les constructions modernes, le mur porteur est souvent en béton ou en parpaing) alors que les simples cloisons sont réalisées en briques ou en Placoplatre. Dernier point, consultez toujours un architecte ou un ingénieur.

Pour reconnaître un mur porteur, les particuliers font un débat sur ce forum: http://www.econologie.com/forums/identifier-un-mur-porteur-ou-non-porteur-vt9263.html

A consulter ailleurs

Watch Full Movie Online Streaming Online and Download

Publié le 5 décembre 2012 par admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *